Combien coûte un avocat pour divorcer

Le coût d’un divorce dépend en grande partie des honoraires qui sont perçus par les avocats. Ils peuvent varier de manière significative, selon les cas. Ce guide vous indique une estimation du coût d’un avocat pour divorcer.

Les honoraires de l’avocat

Tout d’abord, il est important de savoir que la rémunération de ce professionnel du droit est déterminée de manière réglementaire pour certains éléments et librement pour d’autres. Les coûts des débours, des émoluments et des droits sont fixés selon des règles définies par la loi. Ils sont redevables à l’avocat, dans la mesure où ce dernier représente son client devant un tribunal et qu’il s’agit d’une prestation obligatoire.

Pour les honoraires en revanche, ce sera à l’avocat de les fixer à sa guise. Il peut employer une tarification horaire ou une tarification au forfait. Notez cependant que dans la majorité des cas de divorce, ces honoraires sont payés à l’heure. Pour un divorce à l’amiable, une tarification forfaitaire peut être proposée aux conjoints. Au cas où l’avocat facture ses prestations selon un taux horaire, celui-ci doit être déterminé par l’avocat et son client, en se basant sur une convention d’honoraires. Pour trouver un avocat pour divorce, le client doit être dans les dispositions de payer le montant fixé.

Le coût moyen d’un avocat dans un divorce

Le coût moyen d’un avocat dans une procédure de divorce par consentement mutuel varie selon les options choisies par les époux. Lorsque les conjoints ont un avocat en commun au cours de la procédure, ce prix est estimé entre 300 et 600 euros par époux.

Dans la mesure où chaque partie a son propre avocat en droit de la famille, chaque conjoint devra payer entre 1000 et 1600 euros. Dans le cadre d’une séparation contentieuse, il faudra prévoir un coût moyen de 2500 à 3500 euros par conjoint, pour les honoraires d’avocat. Cette forme de divorce oblige chaque époux à avoir son propre avocat.

Laisser un commentaire